Aquamonstres
Accueil du site > Poissons > Exemples de Maintenance > Trichogaster leeri alias Gourami Mosaïque

Trichogaster leeri alias Gourami Mosaïque

vendredi 24 janvier 2003, par aiglobulles

Curieusement, bien que ce poisson soit présent dans la plupart des animaleries, et reproduit par les grossistes depuis des lustres, il n’a, à ma connsaissance, encore jamais été soumis au fléau de la sélection à outrance. Il n’en demeure pas moins un magnifique poisson, paisible et intéressant à voir évoluer.

La première fois que j’ai eu l’occasion de maintenir du Gourami, je devais avoir 7 ans. Naturellement à l’époque, je n’avais pas conscience que ce genre de poisson dans un bac de 54 Litres ne pourrai pas vivre d’une manière saine sur le long terme.

Une chose m’a marqué chez cette espèce, sa capacité à voir ses "perles" changer de couleur en fonction de l’éclairage de l’aquarium.

Quand je me suis décidé pour me lancer dans l’asiatique, je ne pouvais concevoir un tel aquarium sans la présence de ces poissons.

Origines

Comme la plupart des Anabantidés, ce poisson provient du Sud Est asiatique, et notamment de Malaisie. D’après la littérature aquariophile, il vit dans les rizières, et autres plans d’eau à eau stagantes et pauvres en oxygène.

Description & Choix des Poissons

Une photo étant plus parlante qu’un texte long et chiant à écrire, je vous laisse juger par vous même de sa beauté. Comme je l’ai mentionné plus haut, en fonction de l’éclairage du bac, les "perles" de la bête semblent changer de couleur. Elles varient du cyan au vert en passant par la blanc. Sa beauté est incomparable quand, au petit matin, les premiers rayons du soleil éclairent le bac dont la galerie n’est pas encore allumée...

Rien que pour ça, ça vaut l’coup d’se l’ver tôt !!

Il mesure une bonne douzaine de cm à l’âge adulte, mais un truc qui est chiant, est la difficulté de différencier mâles et femelles juvéniles.

Je pensais avoir acheté un couple. Un mâle bien rouge sous la gorge, les nageoires dorsales et caudales se terminant en pointe, et une compagne, moins colorée, aux nageoires plus rondes ... pourtant, environ 6 mois après l’achat des poissons, la femelle a commencé à prendre des couleurs bien rouges et ses nageoires ont commencé à pousser, s’éffiler : Ma femelle n’était en fait qu’un mâle ...

Bien que n’ayant finalement pas de couple, j’ai la chance d’être tombé sur une bonne souche de leeri. En effet, quand on regarde ceux du commerce, ces poissons étant reproduits dans des fermes aquatiques, et qui plus est entre "frères et soeurs", on rencontre de plus en plus fréquement des poissons déformés dès la naissance, le dos bosselé, les couleurs pâles, à l’aspect chétif etc ... aussi il convient à mon avis d’être pointilleux sur le choix des poissons et de refuser toute anomalie "physiqe" du poisson.

Mieux vaut faire chier le vendeur pour qu’il se démerde à vous trouver de beaux poissons, plutôt que d’en acheter d’aspect douteux, qui risquent de tomber bien vite malades

Si vous avez la chance d’avoir un bac de bon volume, prenez en 4 ou 5 histoire d’avoir un petit groupe, et donc plus de chance de pouvoir tenter la repro. Voyez également si vous pouvez les choisir dans différentes animaleries afin de faire un "mélange de sang" en cas de repro et éviter ainsi les risques de consanguinité.

Comme pour l’ensemble des Labyrinthidés ( Anabantidés pour les puristes ), ces poissons disposent d’un organe supplémentaire le Labyrinthe qui leur permet de happer l’air atmosphérique à la surface de l’eau ... vous trouverez sans doute plus d’infos à ce sujet sur le site de la CIL.

Maintenance & Alimentation

Ces poissons, certes calmes, ne devraient à mon avis pas avoir leur place dans un bac de moins de 200 litres. La hauteur n’a que peu d’importance dans la mesure oû, à l’état naturel, ces poissons ne vivent pas dans des hauteurs d’eau très importantes. Un bac plus large que haut est à mon avis préférable car vos poissons auront plus de place pour évoluer.

Je les maintiens pour ma part dans un bac de 120x40 de base par 50 de haut, dans l’attente de les transférer dans un bac un peu plus adapté.

L’eau de maintenance a pour valeurs

- 6.8 de ph
- 10 de gh
- 0 de nitrites
- 27à‚°C

Les changements d’eau ont peu d’importance dans la mesure ou le bac n’est ni surpeuplé, ni pollué. Je nettoie le filtre une fois tous les 4 à 6 mois, et opère un changement d’eau une fois tous les deux mois. BOn sur ce point, on m’engueule souvent du fait qu’il est, à priori, préférable de faire des changements d’eau plus réguliers mais bon, mes poissons se portent bien donc...

Un aquarium sombre, planté n’importe comment, semble leur convenir tout à fait. Chez moi, ils sont toujours fourrés au milieu des feuilles de Vallisnria spiralis sauf au moment du repas.

S’ils ont une petite bouche, ça ne les empêche pas d’avoir bon appétit, et d’adorer les vers de vases, les cyclopes, les daphnies, ( le tout en congelé mais le vivant c’est encore mieux !! ), et quand j’ai pas l’choix, ben ils se contentent de paillettes.

Observations

Si je n’ai pas eu la chance de pouvoir être le spectateur chanceux de leur reproduction ( ben forcément, avec deux mâles !! ), certaines facettes de leur comportement sont assez intéressantes. Certes, il n’y a pas de commune mesure avec le celui de certains cichlidés, mais tout de même.

A l’époque où j’ai reçut les Trichogaster leeri, j’avais dans l’aqua une population composée de :

- 5 Botia lohachata
- 20 Puntius titteya
- 1 cpl de Colisa lalia

Mon lalia mâle n’en finissant jamais de construire et reconstruire des nids de bulles, il fallait biensûr qu’il le protège et donc qu’il chasse les autres occupants de l’aquarium. Qu’il s’agisse de Gouramis qui fassent deux fois sa taille, de Botias ou de Barbus il fonçait sur tout ce qui bougeait. Les Gouramis, stressés, étaient cachés dans un recoin de l’aquarium avec des couleurs assez ternes.

On ne peut pas dire que le leeri soit un poisson agressif, loin de là . Pour se laisser martyriser par un ch’tit lalia qui est deux fois plus petit que lui ... je pense pense qu’on pourrai le qualifier de "crème".

Bon, ça va pas changer la face du monde, mais c’est intéressant de voir qu’en fonction du climat qui règne dans l’aquarium, les couleurs et le comportement d’un poisson peuvent varier...

En effet, ce n’est qu’au décès du lalia que ma prétendue femelle s’est parée de ses atours de mâle. De plus, toujours depuis le départ de sieur lalia, chaque gourami occupe une extrémité de l’aquarium ...

J’ai laissé l’aqua végéter plusieurs mois sans y toucher, les plantes ont poussé à profusion, et chacun vivait sa vie tranquillos. Le jour où j’ai fait un peu de jardinage dans le but de revoir enfin mes poissons, le plus gros des deux a commencé à chercher le second. C’est comme si malgré lui, il empiétait sur le territoire du dominant. Ainsi le dominant, sitôt que le dominé dépasse un peu trop de son coin, n’hésite pas une seconde à se jetter sur lui et à le ramener dans son territoire.

Encore plus bizarre, bien qu’il sache qu’il se fait à chaque fois remballer, le dominé persiste et signe en allant délibérément chercher le dominé, comme s’il cherchait l’amitié. Je ne connais pas la raison qui le pousse à avoir ce comportement, mais bon, c’est marrant à voir.

Une précision, il n’y a pas réellement d’agressivité, ou très peu ... on reste plutôt dans le domaine de l’intimidation. Ainsi je n’ai pas vraiment été témoins d’agressions allant jusqu’à ce que l’un ou l’autre des protagonistes ne soit blessé.

Pour finir

Le Trichogaster leeri est vraiment un poisson excellent. Il a toutes les qualités, gentil, beau, intéressant, et assez costaud malgré sa grande timidité. On préfèrera le maintenir avec des poissons calmes de manière à ce qu’il puisse offrir à vos yeux, sa plus belle parrure...

P.-S.

A ce jour, je n’ai toujours trouvé aucune femelle pour tenter d’occuper messieurs les leeri à autre chose qu’à se chercher l’un l’autre, mais sitôt que j’en aurai l’occasion, je vous ferai part de mes nouvelles observations...

2 Messages de forum

  • > Trichogaster leeri alias Gourami Mosaïque

    3 février 2003 12:36, par AlexB

    Bonjour, lorsque vous parlez des dominants et dominés, j’ai le même cas chez mes belontias signata (qui viennent d’Asie aussi). Ils font toujours une sorte d’accrobatie, comme s’ils allaient s’enrouler l’un sur l’autre. Et c’est toujours le même qui cherche l’autre (pourtant l’autre revient toujours). Eux aussi ont un territoire distinct dans l’aquarium (qui je l’avoue est faible (120l à peu près) et contient aussi des gouramies leeri, et il y a parfois des conflits de territoire), mais dans l’ensemble ils vivent tous principalement en harmonie.

    Alexandre.

  • > Trichogaster leeri alias Gourami Mosaïque

    27 mai 2004 17:52, par l’aquariophile breton alias naindicator(pour le trip)
    c’est vraiment pas de chance d’être tombé sur deux mâles au début, sa démoralise, mais ne t’inquiète pas je me suis fait avoir aussi:2mois après je me suis rendu compte que j’avais deux mâles mais je les ai gardés et je vais acheter des femelles et des vraies pour tenter la repro. bonne chance pour la suite. @+++ l’aquariophile breton alias naindicator(pour le trip)

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette